AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Palmyre Emeros ♔ L'oiseau couronné

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Les Impollus

Palmyre Emeros

: : You will always fall in love, and it will always be like having your throat cut, just that fast. You will always run away with her. You will always lose her. You will always be a fool. You will always be dead, in a city of ice, snow falling into your ear.
pseudo : Poison Ivy
missives : 461
Qarthien depuis : 23/09/2012
doublon : Nemesis
allégeance : Ma famille
mariage : fiancée à Quentyn Saladin

MessageSujet: Palmyre Emeros ♔ L'oiseau couronné   Mer 7 Aoû - 18:27



Palmyre Nymeria Emeros



✒️ Âge : Née il y a déjà vingt ans.

✒️ Rang/métier : Princesse de Qarth.

✒️ Origines : Qarthienne par son père et dornienne par sa mère.

✒️ Famille : Mon père était Phoebos Emeros, prince de la cité. Ma mère était Obsidia Dayne de Haut Hermitage. Mon frère aîné est le prince Pallas.

✒️ Orientation sexuelle : Palmyre entretient une amitié romantique avec son amie d’enfance, Roxane Serexos. Elle est cependant fort attirée par son fiancé, Quentyn Saladin, mais refuse de le reconnaître.

✒️ Faction : Gubernatores.

✒️ Avatar : Tamzin flawlessqueen Merchant.




Informations





✒️ Richesses : Palmyre est une princesse, elle est donc très riche grâce aux revenus de sa famille ainsi que sa fortune personnelle. Elle possède une vaste grade-robe, de nombreux bijoux et tiares faits dans les plus purs métaux précieux et décorés des plus fines pierreries. La jeune fille est connue pour sa magnifique collection d’oiseaux rares abrités dans une immense cage dorée haute de huit pieds, véritable jungle miniature. Elle possède aussi son propre zéquion qu’elle élève avec le plus grand soin.

✒️ Allégeance : La famille Emeros. Si aujourd’hui il ne reste que son frère et elle, le souvenir de leur grande demeure. Ils ne laisseront pas les guildes marchandes les réduire à un rôle d’apparat. Les Emeros sont des princes et comptent sept rois, ils ne sont pas des parvenus. Palmyre souhaite redonner à sa famille son prestige et son pouvoir. Elle est loyale envers elle-même, son frère et les Impollus.

✒️ Religion : Les Emeros sont des disciples du dieu R'hllor.

✒️ Caractère : Sous ses airs innocents et timides, Palmyre est une jeune fille intelligente et perspicace. Habituée dès son plus jeune âge au protocole qarthien, elle sait obtenir ce qu’elle veut grâce à son charme. D’un naturel doux, elle est gracieuse et généreuse.  Elle aime les activités calmes comme la lecture et les travaux d’aiguilles. Son temps libre est également destiné à s’occuper de ses animaux de compagnie. Elle est pourtant soupçonneuse et réservée sur ses sentiments. Elle ne se dévoile qu’aux personnes les plus proches. C’est une amie fidèle et attentionnée une fois sa confiance acquise. Elle peut se montrer férocement jalouse. Palmyre est une princesse et elle est intransigeante à propos de ses volontés. Ses jugements peuvent parfois être cruels mais jamais par plaisir. Elle s’efforce de suivre ses convictions jusqu’au bout. Fière et consciente de son rang, elle ne supporte pas d’être rabaissée. Elle n’hésite jamais à rappeler qu’elle est une princesse de Qarth et par conséquent qu’on lui doit le respect.

→ Elle sourit facilement mais peu de personnes savent s’il s’agit d’un sourire sincère ou sournois.
→ Elle adore les oiseaux et possède une impressionnante collection.
→ Elle raffole des sucreries.
→ Elle porte très souvent une couronne ou un diadème dans les cheveux.
→ C’est une bonne cavalière.
→ Elle sait très bien manier une dague et elle en porte toujours une sur elle.



✒️ Physique : Palmyre a hérité de l’apparence de sa mère, dame de la maison Dayne. Elle possède des cheveux blonds cendrés parsemés des mèches dorées qui tombent en une cascade de boucles jusqu’au milieu du dos. Sa plus grande fierté reste ses grands yeux violets sombres. Bien que les qarthiens soient de grande taille, la jeune fille est plus petite que la moyenne. Cependant sa silhouette est gracile, fine et élancée ce qui lui donne une démarche légère quoique décidée. Ses mais longues et fines confèrent beaucoup de grâce à ses mouvements. En tant que femme de haut rang Palmyre est toujours somptueusement vêtue. C’est une demoiselle soigneuse et raffinée que l’on ne verra jamais négligée.



Votre histoire






An 4823 - Child of the Revolution La maisonnée Emeros était en effervescence. Osbidia Emeros donnait naissance à un second enfant. Depuis dix années elle essayait de mettre au monde un autre enfant. Sa première grossesse avait été difficile et plus difficile encore de mener une nouvelle grossesse à terme. Mais la femme n’avait cesser de prier les Sept. Originaire de la maison Dayne de Haut Hermitage à Westeros, Obsidia continuait d’honorer les Nouveaux Dieux. Son époux, Phoebos, était un disciple de R’hllor. Jamais il n’avait demandé à sa femme de renoncer à ses dieux mais cela faisait dix ans qu’ils refusaient d’exaucer ses prières. Obsidia accepta alors de prier R’hllor et un mois plus tard elle était enceinte. Neuf mois plus tard elle donnait le jour à une fille. L’enfant était en parfaite santé. Ce miracle sufit à convertir Obsidia au culte de R’hllor. Dans le temple du Seigneur de la Lumière le fils aîné de la maison, Pallas, présentait sa jeune sœur Palmyre. Et dans le palais des Emeros le prince Phoebos présentait sa fille, princesse de Qarth.
Quelques mois après sa naissance, la cité connue un bouleversement. Qarth était gouvernée par les Impollus mais les guildes marchandes organisèrent un coup de force pour obtenir leur place dans l’oligarchie. Fiers de leur réussite, les marchands se considérèrent comme les égaux des Impollus. Créon Saladin demanda alors la main de Palmyre pour son héritier Lewyn.

« Comment osent-ils nous traiter de la sorte?  » lançait Pallas furieux. Du haut de ses dix ans le jeune prince comprenait déjà la gravité de la situation. « Ils se font déjà appelés ‘princes marchands’ et ‘rois des épices’. Ha ! Ils n’ont pas une seule goutte de sang royal dans les veines !»
« Si nous refusons c’est l’exil.» Phoebos avait perdu son ami Cassandre Serexos qui avait refusé de se soumettre aux marchands. « Ils ne peuvent pas exiler tous leurs opposants. Nous sommes trop nombreux.» « Les marchands tiennent la ville. Enhardis par leur succès nous ne savons pas de quoi ils sont capables. Les gens ont trop peur pour s’opposer ouvertement.» « Alors vous allez livrer votre fille à ces misérables? » L’idée lui donnait envie de vomir. « Je refuse de briser une autre famille. Cassandre Serexos et son fils sont en exil. Et sa fille Roxane bien qu’elle soit un bébé aurait subi le même sort si sa mère ne nous l’avait pas confié avant sa mort. Crois-tu que Créon Saladin tolérera que je m’oppose à lui ? Il fera en sorte que je sois exilé et nous enlèvera Palmyre.» Pallais baissa la tête et demanda pardon. Il comprenait les arguments de son père. Il regrettait simplement qu’il n’ai pas tenté de refuser. Le garçon entra dans la chambre de sa sœur. Sa mère lui sourit et fit signe d’être silencieux. La petite Palmyre semblait dormir mais quand son frère posa sa main sur le berceau elle ouvrit les yeux et agita les bras vers lui. « Je promets Palmyre que je ferais tout pour que tu n’épouses pas Lewyn Saladin.»


We are the kings and queens of promise
« Westeros. Continent de l’ouest. Gouverné par les Targaryen, descendants de l’Antique Valyria. Dorne. Royaume indépendant. Gouverné par la maison Nymeros Martell. Région natale de ma maman adorée ! » La dernière phrase avait été lancée avec tant d’affection que lady Obsidia se mit à rire. Elle écarta les bras pour y accueillir sa fille. La jeune Roxane paraissait éblouie par l’audace de Palmyre. Elle n’hésitait jamais à interrompre une leçon pour livrer le fond de sa pensée. L’enfant observa la scène avec envie. Mais Palmyre l’attrapa par le bras et l’introduisit dans l’étreinte maternelle. Lady Obsidia embrassa son front. « A toi Roxane. Quel est le nom de ma maison? » « Les Dayne de Haut Hermitage. Chevaliers fieffés. Vassaux et parents de la maison Dayne des Météores. Mais à Qarth il n’y a pas de chevalier. Juste des soldats.»   « Vous avez bien travaillé aujourd’hui. Vous pouvez aller jouer.» « Venez avec nous Maman. A l’ombre il fait si bon. » Les fillettes se prirent par la main et coururent vers le jardin. « Allons voir mes petits oiseaux. » Les oiseaux évoluaient dans une immense cage dorée. Elle était garnie de diverses plantes et d’une fontaine afin de reproduire au mieux la nature. « Aujourd’hui mon cher Papa revient du Grand Bazar. Il me rapportera un nouvel oiseau. Regarde Roxane comme ils sont beaux. Leur chant est si pur. Parfois je me dis qu’il faudrait les libérer. Les laisser s’envoler. Mais alors je ne les verrais plus. Et ils se feraient peut-être dévorés par des faucons ! » Roxane prit la main de sa compagne. « Ils sont bien ici. Tu t’en occupes bien. Leur cage est grande, je suis sûre qu’ils ne pensent même pas à partir.»   Palmyre sourit et caressa la joue de son amie. « Tu es toujours bonne avec moi Roxane. »

Le prince Phoebos les appela. Il avait emmené son fils, déjà un homme fait. Phoebos dissimulait un paquet derrière son dos. « J’ai un cadeau pour mes deux petites. Palmyre tu sais déjà ce que tu veux.» « Un oiseau ! Un oiseau ! » Le prince dévoila son présent. Un rossignol doré. « Comme il est beau ! Merci mon cher Papa ! » Pallas s’approcha de Roxane. « J’ai aidé mon père à choisir. Un cadeau pour ma promise. » Roxane tendit les mains et Palmyre ria aux éclats. « Mais non c’est ta sœur ! Roxane c’est MA promise ! Ouvre ton cadeau Roxane. » Dans l’écrin de papier les fillettes découvrient une poupée vêtue de soie brodée. « Elle est magnifique. Ses yeux sont si beaux, noirs et en amandes.»   « Elle est habillée à la mode de Yi Ti.» « Irons-nous un jour à Yi Ti ? » « Pourquoi pas après tout ? »



You saw her beauty but not the iron underneath « Pallas pourquoi n’es-tu pas encore marié ? » Assise sur une méridienne Palmyre avait délaissé sa lecture pour observer son frère. Son frère darda sur elle son regard perçant. Il avait les yeux bleu-violet, presque lilas, tandis que ses yeux à elle était d’un violet sombre comme des violettes. « Mais je suis promis à Roxane. » Palmyre leva les yeux au ciel et repoussa définitivement sa lecture. « Tu répètes cela depuis que tu as dix ans. Roxane est ta sœur tu ne peux pas l’épouser. » « Si je ne l’épouses pas un fichu marchand demandera sa main.» La jeune fille haussa les épaules. « Et alors ? Nous refuserons. Ils ont exilé Cassandre Serexos pour marquer les esprits mais ils ne peuvent plus se permettre de le faire aujourd’hui.» Son frère pesta. « Mais ils monteront la ville contre nous. Non je refuse de leur donner l’occasion de nous écraser. C’est moi qui les écraserais.» Au loin un paon brailla. Il apparut ensuite derrière un buisson du jardin. « Tu es comme un paon. Beau et fier. » dit-elle en lui tournant le dos. Pallas s’approcha de sa sœur et posa ses mains sur ses épaules. « Le paon est notre emblème. Tu n’as pas envie de remettre les marchands à leur place ? » Il déposa un baiser furtif sur sa joue. Elle se retourna avec violence. « Je suis promise à un marchand. Et tu as beau promettre de me libérer de cet engagement, je serais bientôt en âge de me marier ! » La colère de sa sœur prit de cours le jeune prince. « Tu sais que ce n’est pas aussi simple. Mais j’ai promis Palmyre. Je tiendrais ma parole. Tu n’épouseras pas Lewyn Saladin.» Palmyre soupira et appuya sa tête sur le torse de son frère. « Nous pourrions  rester tous les trois. Juste Roxane, toi et moi. A jamais. »

Les Saladin ne manquaient jamais une occasion de se montrer avec les Emeros. A chaque cérémonie des Ancêtres Créon paradait aux côtés du prince Phoebos, Atia avec Obsidia et Lewyn avec Palmyre. Pallas, Roxane et Quentyn fermaient la marche. Lewyn était cordial mais si distant. Palmyre ne parvenait jamais à le cerner. Pas une fois il ne la toucha s’il n’y était pas obligé. On racontait qu’il n’aimait pas les femmes et que seule la vie de soldat l’intéressait. Pallas et Phoebos voyaient déjà l’occasion d’annuler les fiançailles. Mais Créon était déterminé à unir sa famille aux princes Emeros. Lorsque Lewyn s’engagea officiellement dans la flotte de guerre, Quentyn prit la place de son frère. « Alors c’est ainsi ? Je ne suis qu’une marchandise ? L’aîné ne veut pas de moi alors on me donne au cadet ? A-t-on déjà vu une princesse petite fille de roi épouser le cadet d’un marchand ? » Elle fulminait. Ces Saladin se croyaient tout permis. Roxane tentait de l’apaiser en vain. « C’est une opportunité. Tu te sens insultée tu peux refuser.»   « J’étais déjà insulté par l’idée d’épouser l’aîné, cela n’a rien empêché ! » En voyant le visage blême de Roxane elle se ressaisit. « Pardonne moi mon aimée. Tu n’y est pour rien. Je ne devrais pas m’en prendre à toi. » dit-elle en l’embrassant sur le front. Un domestique interrompit leur embrassade. Quentyn Saladin demandait une audience. « Votre Grâce. La décision de mon frère ennuie notre famille. Mon père tient cependant à notre engagement. Je sais que je ne suis pas le fils aîné mais je suis à présent l’héritier des Saladin. L’accord est donc maintenu. Du moins si vous le désirez. » Quentyn était plus charmant et attentionné que son frère. « Votre père ne sera-t-il pas déçu si nous refusons ? » Quentyn sourit. « Il sera en effet fortement déçu qu’un accord de quinze ans soit brisé sans raison valable. » « Dans ce cas ne décevons pas le Patriarche. » « Vous agissez avec sagesse votre Grâce.  Créon Saladin n’est pas un homme à contrarier.» « Et vous ? » « Moi ? Je suis le fils de mon père.» Il baisa sa main et elle frémit.



Watch the queen conquer « Sais-tu pourquoi je t’aime ? Non pas pour l’éclat de ton regard. Non pas pour la douceur de ta peau. Non pas pour la tendresse de tes baisers. Je t’aime parce que tu m’aimes. » Roxane ria d’alléfresse et Palmyre repoussa le recueil de poème avant de se laisser tomber sur le lit. La camériste entra dans la pièce en s’inclinant. « Pardonnez moi Princesse. Les fleurs ont été livrées.» « Faîtes les installer dans la chambre. J’adore dormir au milieu des fleurs. Pas toi Roxane ? » Cette dernière lui demanda avec amusement. « Quentyn est un homme très attentionné. Combien de temps vas-tu le faire patienter ? »   « C’est surtout un homme trop occupé pour me les apporter lui-même. Il attendra très longtemps…» Dans la cour elles entendirent des exclamations et des cris étouffés. Elles se précipitèrent dehors. Le prince Phoebos était livide et lady Obsidia avait les yeux rouges. « Papa ? » « Le prince Cassandre est mort. » Roxane ouvrit la bouche mais aucun son ne sortit. Elle s’effondra dans les bras de Pallas qui était arrivé sans un bruit. « Comment est-ce arrivé ? » demanda-t-il. « La nouvelle a mis un an à nous parvenir. Personne n’est sûr de ce qui s’est réellement passé. » « Et son fils Skandar ? » « Nous n’avons aucun nouvelle du pauvre garçon. On raconte juste qu’il songe à rentrer. »

« J’avais tellement espéré son retour.  » Une année s’était écoulée mais la douleur demeurait dans le cœur du prince Phoebos. La cité était victime d’une vague de fièvre et le couple Emeros était touché. La fragile Obsidia n’avait pas la force de survivre. Elle s’éteignit un soir fermant à tout jamais ses yeux d’améthyste. Phoebos avait perdu son dernier espoir et le courage de se battre. « Pardonne moi Palmyre. J’aurais dû m’opposer aux guildes marchandes. » « Papa vous êtes resté fidèle à la cité. Un prince n’abandonne pas le trône de ses ancêtres. » « Mais je t’ai livré aux vautours en échange de ma couronne.» « Mon Papa soyez sans crainte. J’arracherais les ailes des vautours. » Phoebos soupira d’aise.   « Ta mère a bien choisi. Palmyre Nymeria. Princesse guerrière.» Palmyre prit ses mains et pleura. « Je vous aime Papa? Ne partez pas ! » « Je t’aime ma fille. Je vous ai tellement aimé. Tu leur diras ma chérie à Roxane et Pallas. » Elle n’aimait pas le noir. Le palais semblait si morne avec ses grandes teintures sombres. Elle avait froid. Même le feu du bûcher ne parvenait pas à la réchauffer. Les cendres de Phoebos et Obsidia furent réunies dans une seule urne portée au Temple de la Mémoire. Un voile noir couvrait son visage. Elle ne voulait pas montrer son chagrin.

Le monde devint obscure. Elle avait perdu ses parents, ses guides, ses repères. La cérémonie de fiançailles fut repoussée. Mais Créon Saladin n’allait pas laisser la mort s’interposer devant ses rêves de gloire. Les Emeros devaient ravaler leur chagrin et honorer leur engagement. La fête eu lieu chez les Saladin. Après avoir prié R’hllor au temple, les deux familles se réunirent au palais. Quentyn offrit un bracelet d’or blanc massif finement ciselé formant une véritable dentelle métallique et orné d’opales noires aux feux multicolores. Un bijou de toute beauté. « Bientôt j’aurais l’honneur d’ajouter une chaîne. » ajouta Quentyn en souriant. Ils étaient assis dans le jardin. Palmyre contemplait la fontaine sans un mot. « Votre Grâce ? » « N’espérez pas que je réponde à votre allusuion douteuse. » « Si je vous ai offensé je m’en excuse, je …» « Votre présence même est une offense ! Comment osez vous me parler de la sorte ? Je suis une Impollue, une sang pur, descendante du roi Scylla le Fondateur. Je ne suis pas uen vulgaire femme que l’on désire déflorer ! » « Vous vous méprenez…» « Non ! Non. N’est-ce pas ce que vous désirez ? Mon illustre nom et mon corps innocent ? » « Mais non Palmyre je tiens à vous ! » « Cessez ! Ne soyez pas si familier avec moi. Je ne vous le permet pas.  » Elle quitta le palais d’un pas furieux.  Une fois dans sa chambre elle laissa libre cours à sa colère et finit par s’effondrer sur son lit. « Je le déteste Roxane.» La jeune fille caressait les cheveux de sa compagne tandis que Palmyre admirait les reflets d’opales noires. Elle avait fortement désirer jeter le bracelet mais une voix plus forte l’en avait empêcher. Le visage de Quentyn revenait sans cesse la hanter. Elle le revoyait le regard troublé et la lèvre tremblante, exactement comme elle l’avait laissé dans le jardin. Elle avait refusé toute visite ou cadeaux. Pour quelle raison était-elle si en colère ? Le mariage n’aurait jamais lieu. Les Saladin n’oseraient pas les exiler pour des fiançailles brisées et s’ils tentaient quoique ce soit, Pallas les réduiraient au silence. Autrefois ils redoutaient les guildes marchandes, à raison, mais aujourd’hui ils n’avaient plus peur des représailles. Alors pourquoi pensait-elle encore à Quentyn ? Elle rêvait de son regard azur et de son sourire charmant. La façon dont il la regardait avec admiration et qui la faisait frémir secrètement. Elle pouvait énoncer ses qualités sans la moindre peine. Elle l’aimait.




Derrière l'écran






Je me présente, je m'appelle Poison Ivy mais on me connait plutôt sous le nom de Maître, Impératrice du monde, Bad One et ici c'est Palmyto bg et je suis âgée de plusieurs milliers d'années ans, ouais j'ai connu les dinosaures je jouais avec quand j'étais petite omg. La célébrité que j'occupe sur ce forum est Tamzin flawlessqueen Merchant queen, et j'écris environ 20 lignes mais souvent plus en RP. J'ai trouvé Nom du Forum sur la Lune et je l'ai ramené :yéyé:et je le trouve que je fais du beau boulot :strong:Pour finir, je vous nem :groupies:.





gifs par tumblr
modifications pour QARTH, QUEEN OF CITIES
créée par sweet peach

[/i][/i]


Dernière édition par Palmyre Emeros le Sam 24 Aoû - 21:16, édité 19 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Palmyre Emeros ♔ L'oiseau couronné   Jeu 8 Aoû - 16:54

love
Revenir en haut Aller en bas
Les Impollus

Palmyre Emeros

: : You will always fall in love, and it will always be like having your throat cut, just that fast. You will always run away with her. You will always lose her. You will always be a fool. You will always be dead, in a city of ice, snow falling into your ear.
pseudo : Poison Ivy
missives : 461
Qarthien depuis : 23/09/2012
doublon : Nemesis
allégeance : Ma famille
mariage : fiancée à Quentyn Saladin

MessageSujet: Re: Palmyre Emeros ♔ L'oiseau couronné   Ven 9 Aoû - 16:42

bg 

• • • • • • • • • △ QARTH △ • • • • • • • • •


- She needed a hero so that is what she became,
a nightmare dressed like a daydream. -
Revenir en haut Aller en bas
Les Impollus

Palmyre Emeros

: : You will always fall in love, and it will always be like having your throat cut, just that fast. You will always run away with her. You will always lose her. You will always be a fool. You will always be dead, in a city of ice, snow falling into your ear.
pseudo : Poison Ivy
missives : 461
Qarthien depuis : 23/09/2012
doublon : Nemesis
allégeance : Ma famille
mariage : fiancée à Quentyn Saladin

MessageSujet: Re: Palmyre Emeros ♔ L'oiseau couronné   Sam 24 Aoû - 21:15

auto-validation par mes super-pouvoirs dragon 

• • • • • • • • • △ QARTH △ • • • • • • • • •


- She needed a hero so that is what she became,
a nightmare dressed like a daydream. -
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Palmyre Emeros ♔ L'oiseau couronné   

Revenir en haut Aller en bas
 

Palmyre Emeros ♔ L'oiseau couronné

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Un oiseau qui chante....
» L'oiseau messager
» Deux oiseau etrange(PV Duscisio)
» Un petit kit pour l'oiseau bleu
» Un petit oiseau, un petit poisson, ... (Libre)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
QARTH, QUEEN OF CITIES :: les fiches terminées-